Histoires de Tool Rebels

A Travers la boue

Sur les routes Allemandes, nous ne voyons pas souvent des quads.

 

Point de vue des concessionnaires allemands, les véhicules spéciaux à quatre roues sont considérés plus particulièrement comme un utilitaire spécial – pour rouler dans la boue ou sur terrain difficile.

 

Mais avec ses performances mécaniques, nous pouvons tout de même faire des compétitions avec, c’est le cas de ce quad.

Franz-Josef Schneider, directeur de filiale chez Louis Regensburg, un concessionnaire connu en motos, équipements et accessoires dans le sport mécanique, est un fan absolu de Wera et Tool Rebel. « Si je me coupais au doigt, cela saignerait vert Wera aujourd’hui », dit Franz-Josef Schneider.

Après 12 ans dans la Budeswehr (Armée fédérale Allemande), il s’engagea en 2008 comme commercial chez Louis, avec l’objectif de pouvoir diriger sa propre boutique plus tard après quelques années de métier.

Quatre ans plus tard, il a réalisé son rêve. Depuis, il dirige la filiale Detler Louis à Ratisbonne (« Regensburg » » en allemand). Cependant, cette évolution a permis non seulement de faire sa carrière chez Tool Rebel, mais aussi de créer un lien entre lui-même et le sport mécanique.

En tant que pilote de sport mécanique passionné, rien n’est facile pour Frank-Josef. Après un accident grave en 2000, il a décidé d’accrocher ses gangs de moto sur le clou. Quelques années plus tard, à l’occasion d’un essai chez un concessionnaire de moto, il a pu conduire un Trike et un Quad par la suite. Sa passion pour le sport mécanique a été réveillé immédiatement.

« De quelques sortes, le Quad me convenait dès le début de l’essai », assumé par Franz-Josef Schneider.

Peu de temps après, un Yamaha Blaster 200 est arrivé dans le garage de Franz-Josef. Un monstre avec moteur à deux temps. Mais cela n’a pas duré longtemps. Motivé par la passion, afin de pouvoir participer aux courses et d’être plus compétitif, il fallait quelques choses de plus puissant et plus grand pour Franz-Josef. Poursuivi par des divers Quads, jusqu’à dernier modèle CAN AM Renegade 1000XXC, les quads en catégorie ATV ont définitivement amené Franz-Josef dans le monde du sport mécanique.

Les investissements pour les Quads rapides fut ses preuves: Franz-Josef a été nommé Champion de Quad en Allemagne en 2013 et en 2014. Après un échec inattendu en 2015, Franz-Josef est reparti en 2016 en plein enthousiasme avec son Elan neuf, et finalement récupéré sa place de champion pour une fois de plus!

Quand Franz-Josef parle de son sentiment de compétition, comme dans les autres sports mécaniques, un mélange de sentiment de l’amitié et de la solitude s’installe avant, pendant et après les courses. Ce ressenti s’apparaît non seulement entre les collègues de l’équipe (ou entre les co-pilotes), mais également présent entre les différentes équipes de compétition.

Comme la plupart de temps, la capacité financière est un élément essentiel pour ce type de sports. Contrairement aux Etats-Unis, le Quad n’est pas autant reconnu comme « sport » en Allemagne, il est extrêmement difficile d’attirer les sponsors. Les pilotes se trouvent souvent seuls face aux compétitions et aux dépenses pour leurs équipements. Manque de soutien financier, surtout pour les jeunes pilotes.

« Je suis un homme à la recherche des solutions, et attentionné ».

Lors la passion pour le Quod sportif débuta en 2004, Franz-Josef créa le premier club à Ratisbonne, et dirigea celui-ci jusqu’en 2014.

L’ambition fut par la suite une création des pistes de courses privées pour soutenir et encourager les pilotes, plus particulièrement les jeunes talents.

Actuellement, au MADHEAD Racing Team, 5 pilotes actifs sous contrat. Ce club permet de sélectionner les meilleurs candidats pour participer à diverses séries de courses, comme German Offroad Mastern, Endurance Master, Quad Offroad Challenge, et German Cross Country.

« Je souhaite à mes pilotes plus de succès pour la saison 2016 ! » dit Franz-Josef, « mais avant tout, des courses sans accident corporel ni matériel ».

Franz-Josef est un authentique « Tool Robel », non seulement parce qu’il est passionné pour Wera, mais aussi « fatal » pour ses équipements et ses outils. Il donne aux talents des moyens pour vivre leur passion et de continuer à piloter des quads.

Nous lui souhaitons de bonne chance pour la suite !